Comment le cerveau permet la créativité en improvisation musicale?

Dans une étude paru dans NeuroImage (impact factor 5, voir notre article pour plus d’informations), le Dr Rosen et collaborateurs de l’université de Drexel ont cherché à comprendre quels sont les aires cérébrales impliquées dans la créativité chez des musiciens de jazz en utilisant une technique d’imagerie cérébrale: leurs résultats permettent d’unir deux théories !

Créativité et jazz en science

En neurosciences, il est maintenant connu qu’il existe une certaine latéralisation des fonctions entre les deux hémisphères cérébraux. Cette latéralisation a mené au mythe du cerveau gauche, plutôt artistique ou droit plutôt analyste. Bien que ce mythe soit faux (une personne n’utilise globalement pas un de ces hémisphère plus que l’autre, voir cette publication) deux grandes théories définissent la créativité pour expliquer son fonctionnement dans le cerveau :

  • la première la voit comme un processus inconscient et associatifs (type 1) latéralisé dans l’hémisphère gauche du cerveau.
  • La seconde la voit comme un processus de contrôle exécutif réalisé par le lobe frontal (type 2) et donc plus conscient.

Le lobe frontal contrôle nos comportements les plus complexes allant de la motricité, aux comportements sociaux : c’est lui qui vous empêche, par exemple, de lancer vos excréments sur votre patron lorsqu’il vous informe que ce sur quoi vous avez travaillé depuis une semaine est inutile.

L’improvisation musicale en jazz est un des modèles valables pour faire la distinction entre ces deux théories car les processus de contrôles exécutifs relativement lents, car délibéré, ne devraient pas dominer lors d’une improvisation de haute qualité en temps réel.

EEG
cerveau
jazz
guitare
créativité
Un guitariste de jazz jouant pendant l’enregistrement EEG

Dans cette étude, 32 guitaristes de jazz, plus ou moins expérimentés, ont improvisé sur 6 morceaux alors que des électroencéphalogrammes les enregistraient. Des experts en jazz ont évalué chaque improvisation pour sa créativité, ses compétences techniques et son attrait esthétique puis les EEG enregistrés pendant les performances ont été analysés.

Lorsqu’on a demandé de définir « Qu’est-ce qui rend une improvisation de jazz créative? », Les juges de cette étude ont rapporté que « l’exploration par rapport aux préréglages », « l’originalité des idées dans le cadre d’un vocabulaire jazz » et « l’établissement de thèmes, de variations, de phrases rythmiques qui mènent à un point culminant émotionnel » étaient critiques.

Un cerveau stimulé différemment

Des pics d’activité à haute fréquence (bande bêta et bande gamma) ont été observées dans les régions postérieures de l’hémisphère gauche lorsque des improvisations étaient de meilleure qualité.

  • Les ondes Bêta sont les ondes de l’éveil, de la pleine activité physique, cognitive et intellectuelle.
  • Les ondes gamma correspondent au traitement des informations émanant de toutes les zones du cortex cérébral. Elles favorisent ainsi l’intégration des pensées, des apprentissages, et de toutes les informations reçues. Ces ondes disparaissent lors d’une anesthésie.

A contrario, les improvisations de moindre qualité ont été associées à une activité temporo-pariétale et fronto-polaire droite (la région la plus antérieure du lobe frontale). Cependant, après avoir contrôlé statistiquement l’expérience musicale de chaque musicien, la qualité des performances était fonction de l’activité frontal de l’hémisphère droit chez les musiciens peu expérimentés.

cerveau
lobes frontal, pariétal, temporal, occipital
cervelet
tronc cérébral
Schéma d’un cerveau humain

Ces résultats soutiennent la notion selon laquelle une production créative supérieure est associée à l’hypofrontalité et à l’activité de l’hémisphère droit, soutenant ainsi un modèle de créativité à deux processus dans lequel l’expérience influence l’équilibre entre les processus exécutifs et associatifs.

Une augmentation du contrôle cognitif est donc probablement nécessaire pour que les musiciens de jazz débutants réussissent de bonnes performances.

Une étude récente sur la créativité musicale, l’improvisation et les connaissances suggère que la créativité d’un musicien dépend fortement des connaissances du domaine et évoluera au cours de sa vie en fonction de l’expérience et de la formation spécifiques de l’individu. De plus, la façons de s’entraîner des musiciens va modifier leurs réseaux neuronaux impliqués dans la perception auditive.

Conclusion

Cette étude soulève une importante question théorique concernant les substrats neuronaux et la définition de la créativité. Ignorant l’expérience des musiciens, les performances jugées plus créatives étaient associées au traitement de l’hémisphère gauche du cerveau; le traitement dans l’hémisphère droit était associé à des performances moins créatives.

Les performances des novices ont tendance à être sous contrôle délibéré et conscient. Ainsi, ils sont plus à même de faire des ajustements selon les instructions données par un enseignant ou un coach. Les enregistrements de l’activité cérébrale pourraient révéler le moment où un artiste est prêt à libérer un certain contrôle conscient et à s’appuyer sur des routines inconscientes et bien apprises. Relâcher prématurément un contrôle conscient peut amener l’interprète à verrouiller de mauvaises habitudes ou une technique non optimale.

En tenant compte de l’évolution de l’activité cérébrale avec l’expérience de chaque musicien, cette recherche peut contribuer au développement de nouvelles méthodes pour former les gens à être créatifs dans leur domaine.

Droits et permissions

Dans cet article le papier original a été traduit et/ou modifié. L’article original est distribué sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International License qui permet l’utilisation, le partage, l’adaptation, la distribution et la reproduction sur n’importe quel support ou format, à condition que vous citiez les auteurs originaux et la source, que vous fournissiez un lien vers la licence Creative Commons et que vous indiquiez si des modifications ont été apportées. Les images ou autres éléments tiers de cet article sont inclus dans la licence Creative Commons de cet article, sauf indication contraire dans une ligne de crédit associée à cet élément. Si le contenu n’est pas inclus dans la licence Creative Commons de l’article et que votre utilisation prévue n’est pas autorisée par la réglementation légale ou dépasse l’utilisation autorisée, vous devrez obtenir la permission directement du détenteur des droits. Pour voir une copie de cette licence, visitez http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/.

Références

L’article : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1053811920301191?via%3Dihub

Créativité au cours de la vie: https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fncom.2018.00097/full

Improvisation et réseaux neuronaux/ cerveau: https://nyaspubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/nyas.13628

Impact factor : https://agoradessciences.com/index.php/2019/11/06/remonter-information/

Plus d’infos sur le cerveau: https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/cerveau-lobe-frontal-16549/

kinemaster para pc kinemaster for pc